Egologie ?

J’ai déjà dû l’écrire, l’idée première de ce site était de permettre à quelques proches de pouvoir suivre cette nouvelle et énième errance, que j’espérais bien plus extrême que les précédentes. Un carnet de voyage en quelque sorte. Au fil des semaines, je me suis rendu compte que l’esprit de mes textes évoluait de plus en plus vers celui d’un blog. La différence ? L’importance grandissante des prises de position personnelles, au-delà du simple compte rendu factuel.

Ces douze semaines de silence radio m’ont permis de prendre du recul vis-à-vis de quelque chose qui me gênait assez dans l’esprit “blog” : son aspect terriblement nombriliste et narcissique. Je fais ceci, je pense cela, je vous aime (ou vous emmerde)… La dictature du “je-je-je”. Pire encore : au-delà du développement de l’ego, l’effet pervers de se savoir lu conduit au risque de ne plus être soi-même. Perdre son authenticité en écrivant pour les autres. Le blog, fenêtre sur l’intimité, devient vérité travestie, mensonge, affabulation…

J’ai mis à profit ces trois derniers mois pour lire. Des livres, oui, mais aussi de nombreux autres blogs. J’ai essayé à chaque fois de comprendre ce besoin d’exposition qu’ont les bloggeurs et de déceler les limites de leur sincérité. J’ai cherché les signes distinctifs de ceux qui veulent simplement crier qu’ils existent, ou de ceux qui veulent se libérer de leurs inhibitions grâce au relatif anonymat qu’offre Internet. Comprendre si j’avais ma place dans ce drôle d’univers, celui des “égologistes”.

Je me suis débarrassé de mes états d’âme. Je dois reconnaître que j’éprouve beaucoup de plaisir à faire ce blog. Il est toujours difficile d’écrire la première ligne d’un article, mais alors quelle satisfaction une fois le texte terminé ! A commencer par celle de l’effort inutile et gratuit dans un monde où tout doit être qualifié et quantifié… Je pense qu’il faut aller au-delà de l’aspect narcissique et voir les vertus thérapeutiques de l’écriture publique. Je trouve que c’est une excellente discipline pour soi-même, ainsi qu’un bon exercice pour la mémoire et le travail de la langue écrite. C’est aussi un formidable moyen de réfléchir aux moindres détails du quotidien. C’est fou ce qu’on arrive à lire entre les lignes lorsqu’on s’en donne un peu la peine. N’est-il-pas extraordinairement enrichissant d’avoir l’esprit occupé en permanence, de toujours décortiquer le fond des choses afin de pouvoir leur donner une forme compréhensible par d’autres ? Le blog se transforme en lien social fédérateur, voire même en outil de développement de la conscience politique. Ecrire pour penser, acte de salubrité publique. Trop de gens se laissent envahir l’esprit par ce que d’autres pensent à leur place et en perdent leur libre arbitre. Sans parler de ceux qui, étouffés par les tracasseries de la vie active, deviennent de véritables machines sans âme. Le phénomène blog n’est-il pas la réponse technologique à ce musellement de l’individu dont la société malade a tant besoin pour se perpétuer ?

Je profite de la publication de ces quelques lignes pour signaler l’ajout de deux nouvelles rubriques dans la colonne de droite. “Sur mon écran” recense quelques-uns des sites web que je parcours quotidiennement. “Sur ma table de nuit” est ma liste de lecture actuelle. Elle comprend les bouquins que je viens de terminer, ceux que je suis en train de lire ou ceux dont le tour viendra très prochainement. Le lien hypertexte pointe sur les pages un et quatre de couverture que j’ai scannées. J’ai simplement pensé que si vous appréciez ce blog, il est probable que nous partagions certains centres d’intérêt.

A bientôt !

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
2 Responses
  1. Lorely dit :

    Les Nanas du Net apprécient d’être lues depuis le Pacifique. En espérant ne pas sombrer dans l’egologie…
    Merci pour cette agréable attention.
    Lorely

  2. Meme un peu nombriliste, un blog est un moyen de creer une forme d’intimite express avec des lecteurs du monde entier. Vous aviez suscite notre interet a tous avec vos messages tahitiens.

    Il faut revenir et nous raconter. Ca nous interesse!
    A+

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>