Enfin parti et enfin arrivé !

Ces huit dernières semaines furent longues…

La préparation du déménagement du Cap d’Ail, le départ après une nuit blanche pour finir la mise en cartons des dernières affaires et le chargement du camion, juste le jour des funérailles du Prince Rainier. L’autoroute vers Paris sous la pluie battante, le garde meubles, la vente des dernières affaires, les journées dans la capitale à courir pour acheter un tas de bricoles plus ou moins utiles. Et pour terminer enfin par une autre nuit blanche, histoire de boucler la paperasse, les derniers e-mails, quelques cartons de choses à garder ou à venir chercher plus tard.

Départ de Paris vendredi à 17h, direction l’aéroport Charles de Gaulle. A l’enregistrement des bagages, mauvaise surprise, mon gros sac faisait dans les 37 Kgs, en plus de la quinzaine de kgs de mon bagage cabine. J’ai appris que le poids unitaire maximum d’un sac en soute ne peut dépasser 32 kgs. Bref, tout s’est arrangé, et après une dernière escale à l’Hippopotamus de l’aéroport avec le sieur fX, j’embarquais enfin dans le vol British Airways de 20h15 pour Londres. Dernier vol plein de pingouins tous très fiers de leur costume-cravate, un tabloïd à la main, racontant probablement la enième version de l’assassinat de la Princesse Diana.

Deux heures de transit au terminal 4 de l’aéroport d’Heathrow à se ballader entre les dizaines de magasins “Duty-Free”. 19h30, ouverture de l’embarquement pour la vol Qantas QF2 à destination de Bangkok et Sydney. Je réussis à négocier pour avoir une place devant la sortie de secours, histoire de pouvoir caser plus facilement mes 193 cms et 110 kgs. Décollage vers 22h15. L’équipage australien toujours très cool sur cette compagnie. Mon repas végétarien n’a pas été oublié mais je reconnais que celui de mon voisin, qui lui mangeait des cadavres d’animaux, sentait fort bon… Un jeune londonien qui partait pour un tour du monde d’un an, avec qui j’ai rafraichi mon anglais en faisant des commentaires sur une jolie hôtesse, une grande blonde à queue de cheval – évidemment – dont c’était visiblement le premier vol long courrier. Mon voisin est même allé jusqu’à renverser sa mini bouteille de vin sur son pantalon pour se faire chouchouter par la belle. Je me suis vraiment demandé s’il n’avait pas fait exprès…

Après toutes ces aventures, qui feraient certainement pâlir de jalousie Indiana Jones, le sommeil m’est tombé dessus. Violemment. J’ai dormi 9h sur les 11h de vol. Un vrai bonheur ! Descente sur Bangkok, atterrissage vers 15h30, passage rapide de l’immigration et de la douane, sac bien arrivé et me voici au comptoir de l’office du tourisme pour trouver un hôtel où passer la nuit. Relativement peu de monde dans l’aéroport, la saison touristique ayant cédé la place à la saison des pluies. On commence par me proposer un hôtel à 5000 bahts (100 euros) la nuit mais je me décide finalement pour le Siam City Hotel à 3800 bahts. Un endroit probablement convenable pour s’acclimater et avaler les cinq heures de décalage horaire. Je sors de l’aéroport pour trouver 32° et une forte humidité. Pas de doute, on est loin de Paris.

Me voilà dans un taxi, qui devait avoir pas mal de kms au compteur, et un chauffeur très sympa parlant un anglais convenable. Il m’a raconté que sa soeur vivait à Paris et était mariée avec un français. On prend l’autoroute suspendue et arrivons enfin dans la capitale. Bonjour les embouteillages à Bangkok ! La pollution n’est pas triste non plus. Les flics et les caissières dans les cabines de péages portent des masques… Pour le reste, Bangkok ressemble aux autres grandes villes d’Asie avec les immeubles délabrés avoisinant des gratte ciels vertigineux. Je me suis tout de suite senti à l’aise. Ce qui surprend par contre est la propreté générale. Pas un mégôt par terre (risque d’amende de 200 euros … négociables d’après le chauffeur !).

Une trentaine de minutes plus tard arrivée à l’hôtel. Mon GPS indique 13°45′N et 100°32′E. Je m’attendais à quelque chose d’assez modeste vu le prix très raisonnable. En fait … c’est un quatre ou cinq étoiles ! 24 étages, lobby immense, piscine, quatre restaurants, centre de massages, climatisation partout, plein de gadgets dans les chambres, ADSL… Je suis au 17ème, dans la chambre 1771, avec une vue sur un chantier monstrueux, qui doit bien faire la taille de 4 terrains de foot. Bon, quelques cafards qui se balladent mais rien de bien méchant.

Fin d’après-midi tranquille à glandouiller, et dîner dans le restaurant Thai de l’hôtel. Aucun autre client, basse saison oblige, et repas excellent. Un truc étonnant est que les crevettes sont servies complètes dans les plats, avec leur tête encore en place, et elles sont absolument énormes.

Dimanche était la journée de rangement, après un petit déjeûner comme je les aime, avec omelette, patates, ratatouille, fromage… Miam miam ! Seul le bon café me manque. J’ai passé l’après midi à “optimiser” mes deux sacs. Le soir j’ai dîné dans le restaurant japonais de l’hôtel. Absolument délicieux.

Demain lundi, du changement en perspective. J’ai prévu de prendre le train de nuit pour Chiang Mai, 12 heures de trajet pour rejoindre le nord de la Thaïlande. Je pense y séjourner quatre jours, avant de revenir à Bangkok pour une journée et puis descendre au sud, en direction de Phuket.

Ce sera tout pour aujourd’hui. Ce voyage commence bien… Je regrette déjà de ne passer que deux semaines en Thaïlande !

A bientôt.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
3 Responses
  1. lcxs dit :

    Bonjour !

    Heureux de vous savoir arrivés et déjà sur les routes.
    Nous vous souhaitons d’agréables moments… Nous sommes certains qu’il y en aura beaucoup à raconter dans ce blog et peut-être, d’autres pas !! Suivez mon regard (sacré George[s]) !
    Qu’il est déjà agréable de vous suivre. On aurait presque l’impression d’être en voyage avec vous ! l’humidité et la température en moins. Merci de nous trainer dans vos bagages.
    Bonne continuation. A bientôt de vous lire.

    Fabienne, Lionel et Théo !

  2. cupertino dit :

    Salut !
    Sacré voyage 🙂 c’est vrai que Quantas est une bonne compagnie (Tiens en passant c’est John Travolta qui y travaille en tant que CdB). Alors te voilà en Thaîlande, ça en fait du chemin lol ! en tout cas, ce que tu dis sur la ville, l’ambiance, les gens qui portent des masques, des rues ultra-propre, les bouchons interminables me rappellent mes voyages au Japon 🙂
    Pour info, je connais un endroit pour acheter des souvenirs vraiment à bon prix, c’est le Week-End Market, il est situé au Nord de Bangkok, près de Phahonyothim Road, à proximité du parc Chatuchak, tu y trouve de tout, tu as même des banques pour le change, voilà quoi 🙂

    En attendant la suite, et t’inquiète pas Sunwizard est toujours là, et si t’as le temps un de ces jours viens nous faire un coucou, allez je te dis bon séjour et @++

    P.S. Par hasard si tu prends des photos, n’oublie pas les Bouddha d’Or, ça vaut le coup !

    Bye 🙂

  3. valerie dit :

    Hello,

    Attention si Georges alias le Géant vert continue à ce rythme ce ne sont pas que les bagages qui seront excédent 🙂
    BTW tu pourrais peut-être écrire un blog gastronomique ta gourmandise est très évocatrice!

    Dans l’attente de lire la suite je vous embrasse

    ,,,^..^,,,

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>