Leila et John

Caméra vidéo

Comme je l’ai sans doute déjà écrit, j’aime bien les musiques “planantes”. De la vague psychédélique du rock progressif menée par les Pink Floyd au trip hop de Massive Attack en passant par les variantes torturées et quasi mécaniques du dub, le choix est large et la créativité des artistes sans limite. Il y a quelques années, en allant à la recherche d’un album de Tricky à la FNAC Musique de la place de la Bastille à Paris, je fus intrigué par un CD que j’achetais par curiosité. Je ne fus pas déçu. Il s’agit de ”Like Weather” de Leila. Après avoir appris ce qui se cachait derrière ce nom à consonance orientale, je me retrouvais en terrain connu. Leila Arab, de son nom complet, est d’origine iranienne. Elle est ingénieur du son, a travaillé avec Björk et sa soeur Roya Arab chante sur l’album ”Londinium” du groupe Archive (ainsi que sur le titre ”Blue Grace” de ”Like Weather”). Tout s’explique. Ce premier disque en solo ressemble presque à de la musique expérimentale, aux confluents de Tricky, Aphex Twin et Portishead. C’est complexe, mélancolique, torturé, parfois stressant, ou tout simplement indéfinissable ! Tellement spécial qu’il m’a fallu plusieurs mois d’écoute régulière pour commencer à “ressentir” ces arabesques électroniques. Je propose dans la rubrique ”Consonances” de ce blog de découvrir le morceau ”Don’t fall asleep”, sur lequel on retrouve la voix si particulière de Luca Santucci. Fin 2000, Leila a sorti un second album, plus abouti encore : ”Courtesy of choice”. Malgré le succès critique de ses deux disques, elle a complètement disparu depuis son second opus… Même son site web n’est plus en ligne. Qu’est-elle devenue ?

C’était en juin dernier. Un jour plombé par cette vision pessimiste du monde, sentiment qui m’accompagne si souvent. Un de ces jours où il vaut mieux ne pas me fréquenter, car la sinistrose est terriblement contagieuse. Cela dit, un virologue me qualifierait de porteur sain. Je transmets la déprime, sans être moi-même déprimé ! Mon secret ? Ne jamais attendre quoi que ce soit du lendemain… Ce jour-là donc, je surfais sur la toile, à la recherche de textes de Cioran, et je suis tombé sur ”le blog hyper-secret de john warsen”. C’est son sous-titre déconcertant qui m’a interpellé : ”cyberdépendance, addiction sexuelle… Y a-t-il une vie avant la mort ?”. Le blog déjanté de ce drôle de bonhomme a rejoint la longue liste de sites que j’essaie de parcourir assez régulièrement. Impossible de décrire l’antre de John, il faut prendre le temps d’y faire un tour ! Son précédent site est également en ligne, ”Le super-blog secret de John”. Enfin, notre ami est aussi vidéaste, et il m’a permis de présenter ici l’une de ses oeuvres d’animation. Elle est opti-mystiquement nommée “Planète de merde”, et vous la trouverez ci-contre, dans la rubrique ”Visions”.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
4 Responses
  1. smop>
    « Un jour plombé par cette vision pessimiste du monde, sentiment qui m’accompagne si souvent ». Ce fut justement notre première pomme de discorde sur le blog de Delpy. Depuis nous avons enterré la hache de guerre après avoir réalisé que nous eussions plus en commun que nous le pensassions (au point où on en est je te fous deux imparfaits du subjonctif parfaitement injustifiés; un peu comme on mettrait 13 huîtres de Marennes Oléron à la douzaine). Je ne te suis pas toujours dans tes choix musicaux bien trop « expérimentaux » pour moi, mais pour une fois, et une fois seulement, après les derniéres nouvelles en provenance de Pyongyang pour le monde et des Mureaux pour la France, je me dis que la vision pessimiste du monde n’est finalement pas la plus irréaliste qu’une vision optimiste. Kim Jong Il Ahmedinejad Putin Georges Bush Chavez Ben Laden Hamas Hezbollah Darfur Thailand Irak Afganistan Pakistan global warming war on terror weapons of mass destruction. Vivons-nous dans un monde plus dangereux ? ou la dangerosité des actions et inactions humaines n’a jamais été autant mise en exergue par l’accés que nous en avons grâce à l’information en temps réel ?
    Fais nous le plaisir de continuer d’écrire ces billets, quels que soient les sujets, car ton pessimisme me fait chaud au cœur.
    FC

  2. Allo ! smop ! me recevez-vous ? smop !! êtes-vous tombé dans le trou des cabinets ?
    Chicorée

  3. Alors Georges, on veut te lire à nouveau !
    Reviens 😉

  4. Votre lectorat vous réclame : de toute évidence, la surdité vous a frappé ! 😉

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>