Pas de Patpong…

Midi trente-quatre ce vendredi 3 juin. Mes dernières heures à Bangkok.

Finalement je ne suis pas sorti la nuit dernière. La mise à jour du blog et le dîner se sont terminés à une heure du matin, et je ne me sentais pas d’attaque à traîner à Patpong. C’était un coup à y passer une partie de la nuit et y laisser une grosse poignée de bahts. Pas bien grave. Je suis encore resté éveillé jusqu’à un peu plus de trois heures du matin pour voir comment je pouvais mettre en ligne sur le blog des photos (j’en ai près de 500 à trier pour en sortir une douzaine – les joies du numérique!). Je vous en donne un aperçu si possible la semaine prochaine.

Ce matin réveil à 9h, gros petit-déjeuner à l’hôtel et préparation des sacs. J’ai ressorti les vêtements plus chauds car l’hiver va commencer dans l’hémisphère sud et d’après la météo il fait une vingtaine de degrés à Sydney en journée. Je quitterai la chambre dès que j’aurai publié ces quelques lignes, déjeuner et en route pour l’aéroport. Comme je l’écrivais hier, je décolle à 17h35 pour arriver à 5h30 à Sydney, après neuf heures de vol et quatre heures de plus de décalage horaire.

Je ne passe qu’une petite semaine en Australie avant d’aller en Nouvelle-Zélande, dernière étape avant la Polynésie. Mon séjour à Sydney risque d’être bien chargé et mon “planning” se remplit de jour en jour. J’ai déjà des dîners prévus samedi et dimanche soir. Pour ceux qui ne le savent pas, j’ai vécu en Australie de novembre 92 à août 94 mais je reviendrai sur le sujet dans mon prochain article.

J’ai beaucoup apprécié mon court séjour en Thaïlande, et je regrette vraiment de devoir partir si vite. Je regrette aussi de ne pas avoir connu ce pays plus tôt, alors que je m’étais pas mal baladé en Asie il y a une douzaine d’années. Dommage également de ne pas avoir été dans les autres pays de la région : Birmanie, Laos, Cambodge, Viêt-nam. Je pourrais bien sûr prolonger mon séjour mais je n’oublie pas que le but de ce voyage est d’atteindre Rapa Iti, et non pas faire du tourisme. Cela dit, si ma destination finale ne correspond pas à ce que je recherche, je garde en tête ce coin d’Asie…

Je me suis vraiment senti tout de suite à l’aise ici, malgré la chaleur étouffante, malgré les moustiques omniprésents. Les Thaïs sont d’une gentillesse extraordinaire, d’un calme reposant. Le pays est varié et très agréable, même si les hordes de touristes ont sans doute beaucoup dénaturé le pays. La langue est agréable à l’oreille. Le rapport à l’argent beaucoup plus simple, comme dans les autres pays asiatiques. J’en ai beaucoup parlé ces derniers jours, la sexualité est aussi bien plus saine, même si ce dernier point porterait sûrement à débat. Bref, je me rends compte une fois de plus que nous autres européens sommes bien coincés par nos règles morales et sociales.

En me relisant je me dis que j’aurais pu en écrire cinquante fois plus sur ce séjour, et il est évident que je n’ai pas pu tout raconter, mais j’espère vous avoir donné une idée de ce qu’est la Thaïlande.

Bien sûr, on pourra dire à raison que ce n’est pas en deux semaines qu’on se fait une vraie idée d’un pays si différent, à fortiori dans les meilleures conditions possibles, et j’en suis bien conscient, mais il n’en reste pas moins qu’il y a des choses qui se sentent…

Je dois vite m’habiller et libérer la chambre, mais je reprendrais la plume dès que possible, de retour dans un environnement plus “occidental”.

A la prochaine !

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>